CLOCHER

                       SOS MELAY 

                            mail : sos.melay@sfr.fr

                            tel : 02 41 30 42 23

                                                            19 rue des Etangs

                                                            49120 MELAY

                                            

                                                             PREFECTURE

                                                             Monsieur François BURDEYRON

                                                             Place Michel Debré

                                                             49934 Angers

                                                Melay, le 25 octobre 2012

 

Envoyé en Recommandé AR par précaution

Copie :

- Monsieur Jean Marc AYRAULT Premier Ministre

- Monsieur Manuel VALLS Ministre de l’Intérieur

- Madame Marylise LEBRANCHU Ministre de la Réforme de l'État, de la Décentralisation et

de la Fonction publique

- Monsieur Jean-Marie NICOLAS Sous-Préfet de Cholet

- Madame Thérèse COULON, Maire de MELAY

 

Monsieur le Préfet,   

Le conseil municipal de MELAY a délibéré lundi soir 22 octobre 2012 et a voté à 10 voix contre 8 la demande de création d’une commune nouvelle CHEMILLE-MELAY.

Avant que vous décidiez le cas échéant de valider cette demande et de concrétiser par arrêté la création d’une commune nouvelle, nous attirons votre attention sur les conditions de forme et de fond de cette délibération exceptionnelle.

1 - Sur la forme

La question du libre consentement des parties qui se sont exprimées au sein du conseil et d’un

fonctionnement normal de ce dernier est pleinement posée sachant que :

        - des pressions ont été exercées sur certains membres du conseil qui vont largement au-delà de    la force de conviction :

        - promesses de postes dans la nouvelle commune en échange d’un ralliement au Oui

        - dénigrement systématique de toute position contraire au Oui

        - intimidations diverses

- lors d’une dernière réunion privée lundi 15 octobre du conseil municipal, ont été rapportées l’existence d’éclats de voix, de portes qui claquent et d’élus en pleurs, ce qui montre le climat délétère entretenu depuis le début autour de ce sujet.

- des signaux d’alerte pour contester la méthode ont été envoyés à plusieurs reprises et confirmés par courriers aux élus.

- absence de débat et refus de la moindre contradiction au sein du conseil relevés plusieurs fois en séance publique. L’illustration la plus récente étant l’intervention lundi soir 22 octobre en séance publique d’un conseiller adjoint Mr Jean Charrier qui a demandé à l’issue de la lecture du projet de charte s’il serait possible d’avoir la parole au sein de la commune nouvelle, tout en déplorant que lui comme d’autres ne l’avaient pas eue au sein du conseil actuel.

Pour toute réponse, le Président Alain Denechère lui a coupé la parole en disant qu’on était là pour voter pas pour discuter. Jean Charrier a conclu en disant qu’une fois de plus le droit de s’exprimer ne lui était pas donné.

- une consultation pour avis de la population organisée dans les règles de l’art et sous contrôle d’huissier par notre association a donné 54% de participation et 86% des votes contre le projet de commune nouvelle. Il parait étrange qu’un tel raz-de-marée électoral n’ait pas été suivi par les élus.

Ces faits concordants et répréhensibles jettent un doute énorme sur les « conditions normales de fonctionnement » du conseil municipal de MELAY et remettent en cause à notre sens purement et simplement la validité de cette délibération.

En conséquence, nous nous réservons toutes voies de recours pour démontrer s’il en était besoin cette situation, et vous engageons dès à présent, en tant qu’arbitre en dernier ressort, d’en tirer toutes les conséquences sur le plan juridique, en refusant la création d’une commune nouvelle assise sur de telles bases.

La démocratie en sortira grandie.

2 – sur le fond

Connaissant la volonté politique au plus haut niveau et largement partagée par le monde politique de modifier une loi quand elle est mal faite, en l’occurrence la loi du 16 décembre 2010, il serait sage, en opportunité, de temporiser sur la création d’une commune nouvelle et d’attendre que laréforme prévue en 2013 soit en place.

Dans le cas de Melay, la démocratie participative s’est exprimée avec force lors de la consultation des habitants (d’ailleurs encouragée par le conseil municipal avec la participation de 12 de ses membres). Compte tenu du résultat sans ambigüité pour refuser le projet de création d’une commune nouvelle, c’est un impératif moral d’écouter et d’entendre ce message.

Rappelons à toutes fins utiles que le conseil municipal n’a en aucune manière été élu en 2008 en étant porteur d’un projet de cette nature qui touche les fondations mêmes de la commune.

En conséquence, il vous incombe de ne pas précipiter les choses et d’accorder un moratoire au projet de création d’une commune nouvelle Chemillé-Melay.

La population de Melay, très soucieuse de son avenir, vous le demande ardemment.

Nous vous remercions de prendre en compte ces éléments, et tout en restant à votre disposition, nous vous prions de recevoir, Monsieur le Préfet, nos salutations distinguées.

                                                                       

                                                                                  Anne BOUDAUD

                                                                                        Présidente

CO

C