CLOCHER

SOS MELAY

19 rue des Etangs – 49120 MELAY

mail : sos.melay@sfr.fr – tel : 02 41 30 42 23

 

    

Lettre ouverte à Madame le Maire et à l’ensemble du conseil municipal de MELAY

                                                                                                                              

Madame le Maire, Mesdames et Messieurs les conseillers,

 

Les urnes ont parlé, et de quelle manière !

Avec 54% de participation et 86% de NON, à l’issue du scrutin lundi 15 octobre,  les habitants de Melay ont exprimé un désaveu cinglant face au projet de création d’une commune nouvelle CHEMILLE-MELAY.

Organisée dans les règles de l’art par l’association SOS MELAY, sous contrôle d’huissier, cette consultation communale pour avis est le symbole même d’une démocratie participative que vous avez vous-même souhaitée, dont le but  est d’éclairer voire d’alerter les élus au moment des grandes décisions.

L’objectif est donc atteint, car chacun sait aujourd’hui ce que pense la population.

Ce « raz de marée électoral » doit maintenant logiquement vous conduire personnellement ainsi que l’ensemble du conseil municipal à vous ranger sagement à ce verdict sans appel et voter simplement contre le projet lors de votre délibération prochaine lundi 22 octobre 2012.

Dire NON au projet de commune nouvelle, c’est la raison qui vous le commande :

- vous avez ficelé et expédié en 5 mois (dont 2 mois de vacances) un projet important qui engage l’avenir, comme un défi au bon sens le plus élémentaire,

- vous n’avez pas réussi à convaincre en si peu de temps sur le bien fondé d’un tel mariage, et les Melayons vous le disent haut et fort,

- vous n’avez aucune urgence ni impérieuse nécessité pour valider de façon irréversible un tel projet maintenant ; il faut laisser le temps à chacun de le comprendre, voire de se l’approprier dans des temps futurs, avant de s’engager.

Dire NON au projet de commune nouvelle, c’est le coeur qui vous le commande :

- vous devez écouter et respecter la population qui vous a élu(e) et fait confiance,

- vous devez rechercher l’apaisement et la sérénité au sein du village, et non entretenir une discorde dangereuse que vous avez semée,

- vous avez le sens des responsabilités et de l’honneur, il est temps de prendre le chemin qui vous grandisse.

Dire NON au projet de commune nouvelle, c’est la population qui vous le demande.

Nous vous en remercions par avance, et vous adressons nos respectueuses salutations.

 

                                              Anne BOUDAUD, Présidente

                                              le 19 octobre 2012

C                                      

O  

 

 

 

 

 

 

 

C

 

O